Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > Actualités > Communiqués de presse > Communiqué de presse du 11 décembre 2009

Communiqué de presse du 11 décembre 2009

Journée internationale du handicap 2009 : le CNPSAA déplore un nouvel « effet d’annonce » avec le plan handi-vacances

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 11 décembre 2009

Journée internationale du handicap 2009 : le CNPSAA déplore un nouvel « effet d’annonce » avec le plan handi-vacances

Cette journée ne fera pas date pour les cinq millions de personnes handicapées recensées en France. Alors que la Communauté Européenne ratifiait le 26 novembre dernier la Convention des Nations Unies sur les Droits des Personnes Handicapées, la France sera sans doute le dernier grand pays en Europe à adopter cette Convention. Pourtant 12 pays membres de la CE l’ont déjà fait, parmi lesquels l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, la Suède ou le Royaume Uni. A défaut d’action cohérente, les bonnes intentions se succèdent…

Lancé par Nadine Morano à l’occasion de la Journée internationale du handicap, le plan handivacances s’ajoute à d’autres labels qui n’ont pas encore eu d’effets significatifs en matière d’accessibilité. Aussi, la Commission « handi-vacances » lancée le 2 décembre dernier et le nouveau cahier des charges qu’elle instaurera font craindre une dispersion des actions au détriment de leur pérennité.

La loi du 11 février 2005 impose aux municipalités une obligation de mise en accessibilité pour fin 2015. De trop nombreux prix, labels, plans, chartes existent déjà dans notre pays, ils donnent souvent des résultats éphémères ou insignifiants. C’est pourtant un nouveau label « handi-vacances » qu’a imaginé la Secrétaire d’Etat chargée de la Famille et de la Solidarité. Pourquoi supposer qu’un nouveau label puisse permettre d’aller plus loin, alors qu’une ville, fut-elle un lieu de vacances, ne sera jamais totalement accessible à l’ensemble des personnes handicapées : il sera bien difficile de définir des critères de labellisation !

Cela rappelle étrangement la charte « Ville Handicap » signée par quelques villes depuis 2003 ou encore le prix « Action innovante pour l’accessibilité » remis lors du congrès des maires en 2005, qui n’ont pas changé la vie des personnes handicapées… Le label « Tourisme Handicap » lancé en 2001 a été délivré à quelques 3.700 sites accessibles, il s’applique à tous les types de handicaps. Plusieurs régions (Bretagne, PACA, Nord Pas-de-Calais) s’orientent ainsi vers des « terres accessibles ». Le label handi-plage est quant à lui attribué à quelques stations balnéaires.

Lancé en juin 2008, le « Plan déficience visuelle » est en panne : bien des promesses qu’il contient ne seront pas tenues ! Il en est de même pour d’autres aspects de la loi 2005 : dans plusieurs départements (Calvados, Hérault, Lot), des personnes aveugles ne bénéficient pas de la PCH à laquelle elles ont droit, faute d’un décret dont le projet a été examiné en juin par le CNCPH mais qui n’est toujours pas publié sept mois plus tard. Alors que de très nombreuses personnes perdent la vue après l’âge de 60 ans, c’est précisément à partir de cet âge qu’elles ne peuvent plus demander le bénéfice de la PCH alors que la loi du 11 février 2005 a prévu la suppression de toute barrière d’âge à partir de 2010…

Le 3 décembre, Nadine Morano a annoncé un « Plan déficience auditive » auquel le CNPSAA souhaite plus de succès !

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0