Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > Bulletins CFPSAA-Infos > Bulletins de 2010 > Bulletin 6 du 11 mars 2010

Bulletin 6 du 11 mars 2010

Bulletin CNPSAA-Infos

N°2010 - 6 – 11 mars 2010

SOMMAIRE

1) EDITORIAL

2) REVUE READAPTATION : NUMERO SPECIAL SUR LA DEFICIENCE VISUELLE

3) COMMISSION ACCESSIBILITE

3 – 1) LE « COUP DE GUEULE » DE LA COMMISSION ACCESSIBILITE

3 – 2) ACTIVITES DE LA COMMISSION ACCESSIBILITE

3 – 3) COMMUNIQUES RAPT ET CNPSAA

4) OUVERTURE D’UNE FORMATION INNOVANTE : « PRATICIEN BIEN-ETRE – SEPTEMBRE 2010

5) COMMUNIQUE DE GILBERT MONTAGNE

6) COMMUNIQUE DE JEAN-JACQUES FRAYSSINET

7) « TRIATHLON EN DUO »

8) EXTRAIT DE LA LETTRE DE L’EBU

8- 1) L’ACCES A LA TNT : UN IMMENSE PAS EN AVANT

8 – 2) DROIT D’AUTEUR – LE TRAITE DE L’OMPI PROGRESSE

8 – 3) BREVES NATIONALES

9) CONCOURS INTERNATIONAL 2011 DES MUSICIENS ET COMPOSITEURS AVEUGLES ET MALVOYANTS

10) CONFERENCE ICEVI – AOUT 2010

11) LES JUSTES EN REPRESENTATION ACCESSIBLE AU THEATRE DE LA COLLINE

1) EDITORIAL

Ce bulletin étant particulièrement chargé, je vais m’efforcer de « faire court » pour cet éditorial.

Sachez tout d’abord que le CNPSAA s’associe au collectif « Ni pauvre, ni soumis » qui organise le 27 mars prochain des manifestations dans les principales villes de province. A Paris, une manifestation statique aura lieu sur le Parvis des Droits de l’Homme, nous vous communiquerons des informations plus précises dans notre prochain bulletin. Comme vous le savez, le CNPSAA rassemble de multiples associations, chacune demeurant libre de s’associer ou non à cette action, c’est donc plus à titre individuel que, si vous le faites, vous participerez à cette manifestation. N’hésitez pas cependant à diffuser largement l’information et, pour la province, à prendre contact avec les délégations locales de l’APF qui sont les principales organisatrices.

Depuis, notre dernier bulletin, j’ai participé à une quatrième réunion sur le sujet très sensible de l’avenir des associations d’aide à domicile aux personnes âgées et handicapées. Dans notre prochain bulletin, vous trouverez le communiqué de presse établi à l’issue de cette réunion. Il est probable que les personnes concernées par cette question seront appelées à signer une pétition afin que l’Etat prenne toutes ses responsabilités en ce domaine.

Le travail de l’Union Européenne des Aveugles est trop souvent mal connu de nous tous. Elle joue pourtant un rôle de première importance pour nous représenter auprès des instances européennes et coordonner les actions de ses membres (45 pays) dans des domaines aussi importants que :

- l’accès à la communication, à la culture, aux nouvelles technologies,

- l’accessibilité à la voirie et aux transports, à l’emploi,

- les droits des personnes aveugles et malvoyantes,

- l’aide aux populations les plus fragiles : jeunes, femmes, personnes âgées, pays en développement, etc.

Le Bureau de l’UEA a rencontré les Présidents de l’ensemble des commissions et groupes de travail afin de faire le point sur l’avancée de leurs actions, alors qu’ils atteignent la moitié de leur mandat. Je prépare une synthèse des discussions que j’espère vous communiquer très prochainement.

Le contenu de ce bulletin est très riche, il ne m’est pas possible de revenir sur chacun des sujets qui y sont abordés. Je vous en souhaite néanmoins bonne lecture.

A bientôt !

Philippe Chazal

Président

2) REVUE READAPTATION : NUMERO SPECIAL SUR LA DEFICIENCE VISUELLE

La revue Réadaptation coéditée par l’ONISEP et le CNIR, sortira début avril prochain, un numéro spécial sur la spécificité du handicap des personnes atteintes de déficience visuelle, Avec le concours de M. Gendron. Par déficience visuelle, on entendra dans ce numéro les personnes ayant une déficience visuelle légère et les personnes aveugles.

Au sommaire :

- Le regard de la Société sur la déficience visuelle par Alain Blanc de l’Université Pierre Mendes-France (sociologue) ;

- Le point sur l’état du plan déficience visuelle, « Regard croisé » entre G. Montagné, le co-auteur de ce plan et M. Philippe Chazal, Président du Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes, Mme Lyazid, Présidente de la FISAF ;

- Comment scolariser ou donner une formation professionnelle aux personnes déficientes visuelles ? (Peut-on dire qu’elles sont concernées par une pédagogie spécialisée ?), par Maurice Beccari, Directeur Général de la FISAF

- Existe-t-il des logiques spécifiques à l’emploi des personnes déficientes visuelles ? Par Bertrand Lainé

- La définition de l’autonomie pour une personne déficiente visuelle : Ce qu’elle peut faire seule, ce qui nécessite des aides, par Evelyne Moreau-Cormier, Centre d’Evaluation et de Conseil en Ile de France

- La spécificité du développement chez les très jeunes enfants déficients visuels, par Serge Portallier de l’Université Lyon 2 ;

- Les aides techniques, les progrès de la technologie, par M. Corbé ;

- Le coût des aides techniques, leur intérêt pour le grand public, par Bruno Gendron ;

- La personne déficiente visuelle dans la ville : Les obstacles à l’autonomie, par Michel Brard, Conseiller général du Loiret, mais surtout ex-Maire adjoint de la ville d’Orléans ;

- Vie de couple et vie affective et sexuelle des personnes handicapées visuelles, par Serge Guillemet ;

- Déficience visuelle et accès à la culture, par Hélène de Compiègne ;

- Perdre la vue en devenant âgé, par Rétina France ;

- L’appartement intelligent, par Thierry Jammes, Président de la Commission Accessibilité du CNPSAA.

Le prix de ce numéro sera de 9 €. Nous envisageons aussi pour le même prix d’éditer ce texte sous la forme d’un CD, si un nombre suffisant de personnes est intéressé.

Si tel est le cas pour vous, veuillez le faire savoir (uniquement par courrier soit électronique, soit en braille ou en noir), avant le 30 mars prochain au CNPSAA sur le mail presidence@cnpsaa.fr ou à l’adresse :

CNPSAA

5 rue Duroc

75007 - Paris

3) COMMISSION ACCESSIBILITE

3 – 1) LE « COUP DE GUEULE » DE LA COMMISSION ACCESSIBILITE

Inquiétudes sur les stationnements réservés : pourquoi les personnes déficientes visuelles n’auraient pas accès aux places de stationnement GIC-GIG ? Et voilà que le monde du handicap s’auto-discrimine…

Les personnes déficientes visuelles qui le demandent et remplissent les critères d’attribution bénéficient de la carte de stationnement européenne, qui donne accès aux fameuses « places bleues ».

L’accès à ces stationnements leur permet de se faire accompagner par des tiers pour des démarches ou des courses, en stationnant au plus près du lieu de destination. Cela permet d’éviter un surcoût lié à la recherche / l’éloignement des stationnements lorsque l’accompagnateur est rémunéré ; cela rebute moins les accompagnateurs bénévoles, qui hésitent moins à « rendre service » s’ils ne perdent pas trop de temps. De plus, certaines personnes aveugles ont moins de dextérité dans les déplacements et des trajets courts sont préférables.

Nous avons été alertés par plusieurs démarches récentes, qui nous inquiètent pour l’avenir : pétitions pour limiter l’accès à ces places aux seules personnes atteintes d’un handicap physique, municipalités qui imposent des cartes de stationnement spécifiques à la commune, limitant de fait l’accès aux non résidants.

La Commission Accessibilité du CNPSAA :

1. réaffirme l’importance du maintien du libre accès aux personnes déficientes visuelles détentrices de la carte européenne de stationnement aux places réservées aux personnes handicapées,

2. demande aux communes de ne pas prendre de mesures limitant de fait l’accès à ces places.

3 – 2) ACTIVITES DE LA COMMISSION ACCESSIBILITE

La Commission Accessibilité du CNPSAA poursuit les travaux déjà engagés et ouvre de nouveaux chantiers.

Véhicules électriques :

La commission a eu des premiers contacts fructueux avec des constructeurs de véhicules électriques qui lui ont présenté leurs travaux sur l’identification sonore de ces véhicules.

Début de la rédaction du nouveau recueil du CNPSAA consacré aux « Besoin des personnes aveugles et malvoyantes dans les transports » à paraître au cours du 2ème semestre 2010.

Le mois de mars va voir la réunion plénière de la commission se dérouler, mais nous vous en parlerons le mois prochain.

3 – 3) COMMUNIQUES RAPT ET CNPSAA

Ce communiqué concerne deux projets menés en coopération par la RATP et le CNPSAA (Commission Accessibilité)

1 – Projet « BlueEyes » : Un « GPS » adapté au réseau métropolitain

La RATP a mené, au cours du 1er semestre 2009, une expérimentation s’appuyant sur le téléphone mobile et les nouvelles technologies sans fil afin d’offrir aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite) une solution d’information et d’assistance adaptée aux réseaux de transport public.

« BlueEyes » est un service de guidage dynamique dans les espaces souterrains s’appuyant sur un réseau de balises Bluetooth permettant à l’utilisateur de recevoir sur son téléphone mobile des informations sur l’itinéraire à suivre pendant son déplacement.

L’expérimentation a été engagée avec le soutien du STIF dans les stations Iéna, Alma Marceau et Franklin D. Roosevelt et dans le pôle d’échanges multimodal de Charles de Gaulle – Etoile sur la ligne A du RER en correspondance avec plusieurs lignes de métro (1, 2 et 6).

Les résultats de l’expérimentation :

« BlueEyes » a reçu un accueil très favorable auprès des deux groupes de testeurs (déficients visuels et autres).

Pour les testeurs déficients visuels :

- 76 % d’entre eux se déclarent satisfaits ou très satisfaits de ce système

- Et 100 % d’entre eux sont favorables à sa généralisation.

« BlueEyes » présente selon eux les principales qualités suivantes : l’autonomie, la simplicité d’utilisation et la réduction du stress pendant leurs déplacements.

Le groupe de testeurs non déficients visuels (personnes âgées, touristes, occasionnels) est quant à lui :

- Satisfait ou très satisfait de « BlueEyes » à 100 %

- Et à 100 % très favorable à sa généralisation.

Il reconnaît que les principales qualités de ce système sont : la réduction du stress, l’efficacité et sa simplicité d’utilisation.

Ce travail a pu être réalisé grâce à l’implication du Comité Consultatif de l’Accessibilité, rassemblant la RATP et les principales associations représentatives des Personnes à Mobilité Réduite, et plus particulièrement avec le CNPSAA qui a mobilisé à cette occasion 30 testeurs non et malvoyants.

Conclusion :

« BlueEyes » est incontestablement une aide à l’orientation dans le métro pour tous. Le produit étant prêt à entrer en phase de déploiement, la RATP va proposer au STIF différents scénarios afin d’obtenir les financements nécessaires à la généralisation de « BlueEyes » dans ses stations de métro et ses gares de RER. Des solutions complémentaires sont d’autre part à l’étude pour répondre au mieux aux spécificités des PMR.

Pour en savoir plus : http://ratp.fr/corpo/service/BlueEy...

2 – DANAM : un prototype qui a de l’avenir…

Dans le cadre du Programme de Recherche et d’Innovation dans les Transports terrestres (Predit 4), la RATP a mené, au cours du 2e semestre 2009, une expérimentation pour tester les aspects techniques et fonctionnels de DANAM (Dispositif d’Aide à la Navigation des personnes Aveugles dans les couloirs du Métro).

Ce programme a été piloté par le CEA en partenariat avec la RATP. Le procédé s’affranchit de la question du pré-équipement des infrastructures en utilisant une centrale inertielle (capteurs d’orientation portés par l’utilisateur) associée à une cartographie des lieux. Ce dispositif fonctionne comme un GPS d’intérieur et permet de délivrer des messages d’orientation à l’utilisateur.

Première expérience dans le métro parisien :

L’expérimentation a été réalisée à la station Bercy durant le mois de novembre 2009 avec le concours de la FAF qui avait recruté un panel de 26 testeurs non et malvoyants.

Pour les chercheurs investis dans ce projet, il s’agit d’aller au-delà de la problématique des couloirs du métro. En effet, DANAM pourrait offrir une solution plus globale qui permette aux non-voyants d’être guidés depuis leur domicile jusqu’à la station de métro et de recevoir les indications sur les stations qu’ils traversent durant leur trajet. Par ailleurs, il est envisagé que ce système de guidage serve également à un public plus vaste que les non-voyants.

Les résultats de l’expérimentation

A ce jour, les résultats scientifiques complets sont en cours de finalisation et feront l’objet de publications au premier semestre 2010. En particulier, une analyse quantitative et qualitative des questionnaires soumis aux testeurs et une évaluation du système de localisation seront publiées prochainement.

Les premiers résultats sont cependant très encourageants. L’ensemble des testeurs (personnes non et malvoyantes, avec canne ou chien guide) est très satisfait de l’interface utilisée dont ils apprécient la simplicité et la clarté des messages délivrés.

Conclusion :

L’expérimentation DANAM confirme la validité technique du guidage par centrale inertielle. DANAM n’en est qu’au stade de la recherche, mais la RATP sera partie prenante ou suivra avec intérêt la poursuite de ce programme.

4) OUVERTURE D’UNE FORMATION INNOVANTE : « PRATICIEN BIEN-ETRE – SEPTEMBRE 2010

Le Centre de Formation et de Rééducation Professionnelle de l’Association Valentin Haüy ouvrira une nouvelle formation « Praticien Bien-Être » en septembre 2010, suite à un avis favorable de l’autorité de tarification de l’établissement.

Cette nouvelle formation constitue un nouveau débouché professionnel et prometteur pour les personnes déficientes visuelles.

La mise en place de la formation de « Praticien Bien-Être » fait suite à des études et un travail en commun avec des entreprises du secteur, le Groupe l’Occitane et deux autres centres de formations professionnelles spécialisés dans l’accueil des personnes déficientes visuelles.

Définition du métier :

Le « Praticien Bien-Être » participe à la mise en valeur du visage et du corps de ses clients par des méthodes appropriées de modelage relaxant, de soins de la nuque, des épaules, du buste, du dos, des mains, des jambes et des pieds. Il réalise différentes techniques de détente et de relaxation, de soins et de réflexologie. En plus des soins, le « Praticien Bien-Être » a une activité commerciale : il conseille les clients en leur proposant des produits adaptés à leur type de peau, leur hygiène de vie, leur budget bien-être.

Le « Praticien Bien-Être » doit avoir le goût du contact, posséder des qualités d’écoute, de discrétion, de politesse, de patience et de douceur, pour que soin rime avec relaxation. Il faut donc accepter de toucher le corps du client sans appréhension. Il doit également être d’une propreté et hygiène irréprochables.

Durée de la formation :

42 semaines de formation pratique et théorique dont 12 semaines de stages en entreprise.

Conditions d’accès :

- Orientation sur décision de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH)

- Bon niveau de culture générale

- Autonomie dans les déplacements

- Bonne présentation et sens de la communication

- Test d’admission

Parcours de formation :

- Enseignement de techniques « Bien-Être », cosmétologie, et connaissances du corps

- Modules de déontologie, éthique, hygiène

- Techniques de vente et communication

- Stages en entreprise

Pour tout complément d’information sur les conditions d’inscription et le déroulement de la formation, vous pouvez contacter :

Madame Harar Nathalie

Tél. : 01 44 49 27 27

Fax : 01 44 49 27 30

Mail : n.harar@cfrp-avh.fr

Madame Couvez Catherine

Tél. : 01 44 49 27 27

Fax : 01 44 49 27 30

Mail : c.couvez@cfrp-avh.fr

La sélection des candidats sera clôturée au 30 avril 2010.

Si vous avez envie de suivre cette formation, la 1ère promotion débutera en septembre 2010 !

5) COMMUNIQUE DE GILBERT MONTAGNE

Chers amis,

Grâce à ma fructueuse collaboration auprès d’Orange et de son service accessibilité dirigé par Monsieur François-René Germain que je remercie tout particulièrement, j’ai le plaisir de vous annoncer que tous les utilisateurs déficients visuels disposant d’un téléphone raccordé à une live box peuvent accéder dès aujourd’hui au 3010 et ainsi, par ce biais, aux renseignements téléphoniques gratuits via le 118.711 (gratuité que j’ai eu le plaisir de mettre en place pour notre communauté il y a déjà une vingtaine d’années).

Avec toute mon amitié.

Gilbert Montagné.

6) COMMUNIQUE DE JEAN-JACQUES FRAYSSINET

J’ai le plaisir de porter à votre connaissance la mise en ligne de l’ouvrage « Oeil et Génétique » réalisé par la Société Française d’Ophtalmologie (SFO).

Vous pouvez donc consulter cet ouvrage scientifique traitant de la plupart des pathologies oculaires, en accédant au site : http://www.promovision.mobi

Cette consultation nécessite uniquement votre inscription suivant les instructions décrites sur la page d’accueil.

Jean-Jacques Frayssinet

Président de RETINA FRANCE

7) « TRIATHLON EN DUO »

Le Service des Sports de l’Association Valentin Haüy (AVH) en étroite collaboration avec le Comité des Yvelines organise le samedi 5 juin 2010 à partir de 9h30 un Triathlon qui se déroulera dans le site prestigieux du « Grand Parc du Domaine de Versailles » et plus précisément autour et sur le grand canal. Il est inutile de présenter ce lieu magique.

Ce sont uniquement des binômes (1 voyant et 1 handicapé visuel) qui participeront à ce Triathlon constitué de :

- Un parcours « jogging » de 7 kms autour du Grand Canal

- Un circuit de 14 kms en tandem dans le parc du Château

- Un parcours d’environ 1,5 km en kayac biplace (type Malibu) sur le Grand Canal.

Il s’agit d’une démonstration ludique et non pas d’une compétition (l’essentiel est de participer), ouverte à tous les handicapés visuels de France accompagnés d’un « guide ». Ses principaux buts :

- Faire pratiquer ces sports à des handicapés visuels

- Créer une symbiose « voyants/déficients visuels »

- Sensibiliser les français au handicap visuel.

A l’issue de ces parcours, un pique-nique réunira sur place, les participants, bénévoles et accompagnateurs.

L’après-midi, ceux qui le souhaitent pourront participer à des visites tactiles du château ou des jardins, organisées spécialement pour eux.

Déroulement :

- Triathlon de 09 h 30 à 12 h 30

- Pique nique entre 13 h et 14 h 30 dans le parc du château au cours duquel les résultats seront proclamés et les récompenses attribuées. Il sera offert aux concurrents et aux organisateurs.

- Moyennant une participation de 10 Euros les personnes supplémentaires pourront participer au pique nique en s’inscrivant sur la feuille jointe.

- Visite tactile du château ou du parc entre 15 h et 17 h 30 qui sera proposée aux concurrents, leurs accompagnateurs et aux personnes supplémentaires.

Composition des Equipes :

Chaque binôme devra, en principe, participer aux trois épreuves ; toutefois il sera possible de faire appel à un deuxième binôme ou à un autre « guide » pour l’une des trois épreuves. Une équipe sera donc composée d’un ou deux binômes. Chaque équipe devra participer, avec un binôme, à chacune des épreuves.

Les Epreuves :

Le ou les binômes d’une même équipe participeront successivement aux trois épreuves dans un ordre qui leur sera communiqué à l’avance. Les parcours seront matérialisés au sol par des repères. Des contrôleurs seront placés aux points difficiles pour orienter les compétiteurs et éviter toute méprise.

Les départs seront échelonnés, binôme par binôme, avec un décalage de 2 à 3 minutes (selon le nombre de participants). Les départs des trois épreuves seront situés dans un rayon de 50 à 100m

Chaque binôme recevra au départ un tee-shirt et un dossard distinctifs.

Les entraînements préparatoires :

Chaque binôme en s’inscrivant devra s’engager à réaliser dans sa région, au moins une fois le ou les épreuves auxquelles il participera.

Le matériel :

Des kayacs et des tandems seront disponibles sur place pour tous les concurrents. Les kayacs seront de type Malibu biplace, les concurrents disposant chacun d’une pagaie.

Les contrôles :

Des contrôleurs noteront les heures de départ et d’arrivée afin de déterminer le temps réalisé par chaque binôme pour chaque épreuve.

Des contrôleurs seront disposés sur le parcours pour orienter les concurrents et contrôler qu’ils passent aux bons endroits

Les binômes devront, sous peine de disqualification ou de pénalités, passer aux points de contrôle.

La sécurité :

Pour l’épreuve de Kayac les participants revêtiront un gilet de sauvetage. Un canot à moteur sera en mesure d’intervenir en cas d’incident.

Pour l’épreuve de Tandem il est fortement conseillé aux binômes de porter un casque

Un poste de secours sera mis en place au PC de la course.

Le transport :

Les participants pourront rejoindre le point de rassemblement dans le parc du château de Versailles soit en véhicule personnel soit par le train. Un système de navettes sera mis en place à l’arrivée des trois gares de Versailles

- Gare Rive gauche en provenance de la gare d’Austerlitz et des stations du RER C

- Gare Rive droite en provenance de la gare Saint Lazare et de la Défense

- Gare des Chantiers en provenance de la gare Montparnasse

Les concurrents devront préciser par e-mail au plus tard le 20 mai (sports@avh.asso.fr) le moyen de transport choisi et s’ils prennent l’un de ces trains, l’heure approximative d’arrivée à l’une des gares de Versailles.

Des navettes raccompagneront les concurrents dans ces gares pour le retour.

Les Inscriptions :

Les candidats devront s’inscrire au plus tard le 20 avril, en adressant la fiche d’inscription ci jointe et leur règlement à l’adresse ci-dessous :

Association Valentin Haüy (AVH)

A l’attention de M. Michel Berthier

5 Rue Duroc

75343 Paris Cedex 07

Bulletin d’inscription (un bulletin par équipe)

Ce bulletin est à adresser à l’AVH (5 Rue Duroc 75343 Paris Cedex 07) à l’attention de Mr Michel Berthier, avant le 20 avril 2010 au plus tard, il constitue un engagement ferme pour la participation aux différentes épreuves et aux autres activités. Il devra être accompagné d’un chèque à l’ordre de l’AVH correspondant aux différentes activités à savoir :

- Epreuves : 20 € par binôme

- Visite tactile du château ou du parc : 10 € par binôme

- Personne supplémentaire pour pique niquer : 10 €

BINOME JOGGING TANDEM KAYAC PIQUE NIQUE VISITE TRANSPORT
Voyant            
Déficient visuel            
Voyant            
Déficient visuel            
Personne supplémentaire X X X      

- Epreuves : mettre dans la case correspondante le nom du guide et du concurrent à chaque épreuve (Jogging, Tandem, Kayac)

- Pique nique : indiquer si vous participez au pique nique par oui ou par non

- Visite : indiquez si vous désirez faire la visite tactile

- Transport : précisez, à titre indicatif, si vous arrivez par véhicule personnel ou la gare et l’heure d’arrivée à Versailles (les réponses définitives sont attendues pour le 20 mai)

8) EXTRAIT DE LA LETTRE DE L’EBU

8- 1) L’ACCES A LA TNT : UN IMMENSE PAS EN AVANT

Le 3 décembre 2009, le chef du Gouvernement espagnol, M. José Luis Rodríguez Zapatero, a annoncé que les décodeurs qui permettront aux personnes aveugles ou déficientes visuelles d’accéder à la télévision numérique seraient très prochainement disponibles dans le commerce. Un prototype du logiciel a été officiellement présenté. Couplé avec un décodeur TNT, il permet aux personnes aveugles ou déficientes visuelles d’accéder à la configuration du décodeur en soi ainsi qu’aux informations fournies par les chaînes de télévision. Il permet aussi aux usagers de régler puis d’enregistrer les paramètres du Contrôle Parental sur le décodeur. Ce grand progrès a été rendu possible grâce à la mise en œuvre d’un moteur vocal destiné à être utilisé par les personnes aveugles ou déficientes visuelles. Le dispositif permet aussi de modifier la taille des caractères, les couleurs et le contraste des textes affichés à l’écran du téléviseur.

Grâce à un projet dont le Gouvernement espagnol et l’INTECO (l’Institut National des Technologies de Communication) sont les instigateurs, ce logiciel d’accessibilité que l’industrie pourra prochainement intégrer à ses systèmes commerciaux sera bientôt disponible. Il s’agit d’une solution entièrement basée sur des outils logiciels gratuits dotés d’un synthétiseur vocal intégré, lui aussi gratuit. Développé par une institution publique, et financé par l’Administration publique espagnole, le système permet d’intégrer gratuitement cette application aux produits de cette institution ou de l’adapter à son propre logiciel par l’utilisation des techniques développées par l’INTECO.

Le chemin a été long jusqu’à cet aboutissement, dont la consolidation se produira dans quelques semaines lorsque les décodeurs seront mis sur le marché et parviendront aux utilisateurs finaux. Diverses compagnies se sont engagées à intégrer rapidement cette solution à leurs produits et y travaillent déjà.

Si ce sujet intéresse d’autres pays, nous pourrions voir comment implanter ce système à l’étranger, puisqu’il s’agit d’une solution logicielle gratuite.

8 – 2) DROIT D’AUTEUR – LE TRAITE DE L’OMPI PROGRESSE

L’Union Mondiale des Aveugles travaille avec les Gouvernements qui négocient actuellement avec l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) la rédaction d’un traité visant à améliorer l’accès aux livres pour les personnes souffrant d’un handicap de lecture.

Du 14 au 18 décembre 2009, le Comité de l’OMPI chargé de ce domaine, le SCCR, s’est retrouvé à Genève. Divers membres régionaux de l’UMA, dont Maryanne Diamond, Présidente de l’UMA, ont assisté à la réunion.

L’Union Européenne des Aveugles y était représentée par Francisco Martínez Calvo, de l’organisation espagnole ONCE, par Francis Boé du CNPSAA en France et par moi-même.

Nous avons travaillé dur, les journées ont été longues, et la réunion s’est terminée à 22 heures le vendredi soir !

Au cours de la semaine, un très grand changement de position a eu lieu, puisque les États-Unis ont fini par soutenir au moins la possibilité d’un traité. Malheureusement, l’UE continue de s’y opposer.

En résumé, de grands progrès ont été réalisés mais il reste encore beaucoup à faire avant de pouvoir affirmer avec certitude que le traité sera adopté.

Voici ci-dessous le communiqué de presse publié par l’OMPI à partir des conclusions du dernier jour de la réunion.

Genève, 18 décembre 2009

L’instance suprême de l’OMPI chargée des négociations dans le domaine du droit d’auteur est convenue de poursuivre les discussions visant à permettre aux personnes aveugles, aux personnes déficientes visuelles et aux autres personnes souffrant d’un handicap de lecture de mieux accéder aux œuvres protégées par le droit d’auteur. Le Comité permanent du droit d’auteur et des droits connexes (SCCR) http://www.wipo.int/meetings/en/det..., qui s’est réuni du 14 au 18 décembre 2009, a décidé d’accélérer ses travaux relatifs aux exceptions et limitations dans le domaine du droit d’auteur dans l’intérêt des personnes souffrant d’un handicap de lecture.

Pour lire le communiqué de presse dans son intégralité, allez sur : http://www.wipo.int/pressroom/en/ar...

La prochaine réunion durera elle aussi une semaine et aura lieu en juin prochain. L’UMA y sera une fois encore fortement présente.

Le droit d’auteur et l’UE

Le 4 décembre 2009 et le 26 janvier 2010, l’EBU a participé à la première et à la deuxième réunion « Dialogue des Parties Prenantes » de l’Unité de la Commission Européenne chargée du droit d’auteur. La Fédération des Éditeurs Européens et autres groupes d’ayant droits y ont aussi participé.

Le but de ce dialogue consistait à trouver les moyens de mettre un terme à la « soif insatisfaite de connaissances » à laquelle font face les personnes souffrant d’un handicap de lecture dans l’UE. Telle est l’initiative soulignée dans le rapport de l’UE relatif à la consultation tenue après publication en juillet 2008 du Livre Vert « Le droit d’auteur dans l’économie de la connaissance » (auquel l’EBU a répondu). La seule création de ce groupe est le témoin de l’aggravation de cette soif insatisfaite de connaissances ces deux dernières années.

Les débats se sont jusque là surtout axés sur nos inquiétudes que les fichiers ou livres accessibles ne puissent être l’objet d’un partage transnational, en partie à cause des restrictions à la législation sur le droit d’auteur et en partie à cause du besoin de définir les « intermédiaires de confiance » auxquels les éditeurs estiment pouvoir remettre leurs fichiers en toute confiance.

En résumé, il a été convenu de rédiger un « Protocole d’Accord » Européen d’ici à juin 2010, entre les éditeurs et les organisations de personnes handicapées. Lors de la réunion de janvier, Alicia Wise (de la Publishers Licensing Society) et Dan Pescod, représentant les groupes d’utilisateurs, se sont vus confier la tâche de rédiger la première version de ce Protocole d’Accord. Le travail ne fait que commencer, et le contenu de cette première ébauche n’est pas encore décidé. Malgré tout, le document pourrait aider à établir clairement comment une œuvre rendue accessible dans un pays « a » pourrait être transférée vers un pays « b », que ce soit physiquement ou par voie électronique, sans enfreindre la législation communautaire.

Nous avons longuement argumenté que la nature nationale de la législation communautaire relative au droit d’auteur signifie que les organisations spécialisées qui produisent des livres accessibles ne peuvent mutualiser leurs pauvres ressources par le partage transnational de fichiers accessibles. Ce qui veut dire engager des frais de duplication qui devraient pouvoir être évités. Si un tel partage de fichiers/copies imprimées pouvait prendre place au plan communautaire dans le cadre d’un Protocole d’Accord, cela constituerait un grand pas en avant.

8 – 3) BREVES NATIONALES

1 - ALLEMAGNE

Création par des juristes aveugles d’un nouveau cabinet de conseil en Allemagne

Avec un capital de départ de 30 000 €, la Fédération Allemande des Aveugles et des Malvoyants (DBSV) et l’Association Allemande des Étudiants et Professionnels Aveugles et Malvoyants (DVBS) ont uni leurs forces pour créer à Marburg le tout nouveau cabinet juridique RbM, dont les sigles signifient « Droits des Personnes Handicapées ». Ce cabinet fournit des conseils juridiques aux personnes aveugles ou malvoyantes et s’occupe de défendre leurs droits dans le domaine de la législation sociale et du droit administratif. Le Collectif des Aveugles en Allemagne compte 150 000 personnes, dont 40 000 affiliées à la DBSV et la DVBS possède 1 400 membres. Les membres de l’une ou l’autre de ces organisations peuvent compter sur la protection juridique de RbM depuis l’an dernier.

Les besoins en conseil juridique en Allemagne sont immenses. En 2009, le cabinet a pris en charge 270 dossiers, et il semble que cette année, il va en suivre 400. Dans 60 % des cas, il s’agit d’affaires visant le système national d’assurance santé, qui, entre autres choses, n’assure pas un degré suffisant de mobilité, de formation et d’équipement. RbM compte ouvrir prochainement des succursales à Hambourg et à Munich afin d’offrir un service juridique dans tout le pays. La particularité du cabinet RbM est qu’il est géré par des aveugles et des malvoyants.

2 - IRLANDE

Un Noël spécial en Irlande !

Par Fionnuala Murphy, Bureau des Communications, NCBI

Le NCBI (Conseil National pour les Aveugles d’Irlande) donne un coup de main au Père Noël !

Le Père Noël a appris à lire le braille l’an passé et a ainsi pu répondre, avec l’aide du NCBI, aux lettres que les enfants lui avaient adressées en braille, sous format audio et en gros caractères. Le Père Noël a ainsi envoyé aux enfants une jolie carte en gros caractères et une belle décoration à découper, à colorier et à accrocher sur le sapin de Noël. Les réponses en braille et audio comprenaient aussi une image tactile.

Le Père Noël a donc lu les lettres de 45 enfants aveugles ou déficients visuels. D’ailleurs, vous serez peut-être étonnés d’apprendre que 33 % des réponses du Père Noël ont été envoyées sur CD audio, 38 % l’ont été en gros caractères imprimés, et 29 % en Braille.

Il s’agissait d’un projet sponsorisé par An Post.

9) CONCOURS INTERNATIONAL 2011 DES MUSICIENS ET COMPOSITEURS AVEUGLES ET MALVOYANTS

En 2011, Les Aveugles Tchèques Unis (SONS) et le Conservatoire et l’Ecole Secondaire pour les personnes déficientes visuelles Jan Deyl organisent le 12ème concours international pour les musiciens et compositeur aveugles ou déficients visuels.

Cet évènement constitue une belle opportunité pour les artistes aveugles ou malvoyants de démontrer leurs compétences artistiques et de rencontrer des musiciens et compositeurs déficients visuels du monde entier.

Le concours se tiendra à Prague, en République Tchèque, du 13 au 18 mars 2011.

Les organisateurs recherchent des étudiants et des adultes âgés de 18 à 35 ans pratiquant la musique classique ainsi que des compositeurs. Ils souhaiteraient également être contactés par des instituts d’enseignement ou institutions professionnelles qui pourraient être en contact avec des personnes intéressées par ce concours. Pour cela, vous pouvez les contacter sur le mail internationaldep@sons.cz.

Pour plus de renseignements sur le concours suivre le lien : http://www.sons.cz/zahranicni/souteze/

10) CONFERENCE ICEVI – AOUT 2010

Vous êtes cordialement invités à participer à la 13ème Conférence mondiale d’ICEVI – Août 2010 dont le thème est « Atteindre l’instruction pour tous les enfants atteints d’un handicap visuel : stratégies et défis ». Cette conférence se tiendra à Jomtien, en Thaïlande, du 9 au 13 Août 2010.

Pour plus de renseignements, consultez le site : http://www.icevi.org/13thWC .

A noter : la date limite des premières inscriptions est fixée au 15 avril 2010.

Des Comités ont travaillés d’arrache-pied concernant l’organisation et l’accueil des hôtes afin que la 13ème Conférence mondiale de l’ICEVI soit vraiment une expérience inoubliable pour tous les participants.

11) LES JUSTES EN REPRESENTATION ACCESSIBLE AU THEATRE DE LA COLLINE

D’Albert Camus, mise en scène Stanislas Nordey.

Avec Emmanuelle Béart, Vincent Dissez, Raoul Fernandez, Damien Gabriac, Frédéric Leidgens, Wajdi Mouawad, Véronique Nordey, Laurent Sauvage.

Grand Théâtre du 19 mars au 23 avril 2010.

Février 1905, Moscou : un groupe de terroristes appartenant au parti socialiste révolutionnaire organise un attentat contre le grand-duc Serge, oncle du Tsar. Les circonstances qui ont précédé et suivi l’attentat font le sujet des « Justes ». Mais l’Histoire compte moins que la question clairement posée par Camus : le crime à des fins politiques peut-il être légitimé ? Deux conceptions de la révolution s’affrontent : pour Stepan, l’action révolutionnaire n’a pas de limites ; Kaliayev, venu à la révolution par amour de la vie, refuse « d’ajouter à l’injustice vivante pour une justice morte ». Du terrorisme révolutionnaire russe de la fin du XIXème siècle au débat de l’après-guerre sur les actes résistants, jusqu’à l’instrumentalisation étatique du terrorisme aujourd’hui, la question reste urgente. Après « Incendies » de Wajdi Mouawad qui interrogeait déjà le passage à une violence radicale, Stanislas Nordey choisit « Les Justes » qu’il aborde comme il le ferait d’un texte d’aujourd’hui, activement en prise avec son temps. Car l’un des enjeux de la mise en scène, sans rien détourner de la pièce, sera de la libérer de l’esthétique et des préjugés dont l’histoire du théâtre l’a déjà recouverte pour faire résonner l’interpellation sans concession qui la constitue.

La Colline - théâtre national

15, rue Malte Brun

75020 Paris

Métro Gambetta

Réservation :

Le service billetterie est ouvert du lundi au samedi de 11h à 18h30 et le dimanche (les jours de représentation) de 13h30 à 16h30

01 44 62 52 52

Spectateurs en situation de handicap

Groupes d’amis et associations

Enseignement supérieur

Christelle Longequeue : 01 44 62 52 12

c.longequeue@colline.fr

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0